Van Gogh : l’artiste a besoin d’amour

Vincent Van Gogh - Autoportrait

Vincent Van Gogh – Autoportrait

« ….j’affirme qu’on a besoin d’amour pour travailler  et pour devenir un artiste, un artiste qui cherche à mettre du sentiment dans son oeuvre : il lui faudra d’abord sentir lui-même et vivre avec son cœur. »

                                             Vincent Van Gogh – Lettres à son frère Théo

 

Un artiste seul n’est rien. Il lui faut la sensibilité nécessaire pour voir, appréhender, sentir, comprendre, et enfin recréer  le monde qui l’entoure. C’est un dur labeur, une recherche au plus profond de soi qui épuise. Pour ne pas fléchir il lui faut par-dessus tout avoir auprès de lui, un frère, un ami, une épouse, qui saura le comprendre, et comprendre son travail, le soutenir et l’accompagner dans sa quête d’absolu. Ce n’est pas facile tous les jours. Lorsque l’inspiration n’est pas au rendre-vous, ce terrible  besoin de créer n’est pas assouvi,  le moral est au plus bas. Son ami, sa compagne – mon mari en ce qui me concerne – est heureusement là. Son amour, sa tendresse  évite à l’artiste de sombrer dans la déprime. Il ou elle lui redonne la force et la foi. Parce qu’il ou elle croit en lui . Vincent serait-il devenu Van Gogh sans Théo ? A lire leur correspondance on en doute. Son frère a été un inconditionnel soutien. Matériellement bien sûr, mais surtout moralement car lui seul comprenait son frère et sa quête artistique.